L'ÉCHAPPEMENT

 

Le pot catalytique situé après le collecteur d’échappement souffre des très hautes températures des gaz à la sortie du moteur (900°C). Une détérioration du catalyseur, élément central de votre pot catalytique, peut expliquer le manque de puissance du moteur.


Le Conseil de Joseph : Un entretien régulier et le parfait fonctionnement des éléments moteur ( bougies, filtre à air …) assurent la longévité de votre pot catalytique.
Le pot de détente : son état est estimable à l’oreille vibrations, cognements, bruits sourds, cliquetis ou pétarades sont signes d’un décrochage ou que le pot est percé ou fissuré.


Le Conseil de Joseph : Prolongez la durée de vie de votre pot de détente en évitant les pannes d’essence (ou de rouler avec la réserve), les erreurs de carburant et la conduite agressive alors que le moteur est encore froid.
Le Silencieux AR en fin de ligne, il subit les contraintes des vibrations et de la corrosion interne et externe. Des bruits de tintements peuvent indiquer un problème.


Le Conseil de Joseph : À faire vérifier tous les 10 000 km ou au moins une fois par an. Une ligne d’échappement en bon état dépend aussi de l’état général de vos amortisseurs